Le diagnostic prénatal, le racisme chromosomique

Qu'est ce que le diagnostic prénatal?

C'est un ensemble d'examens mis en oeuvre pour le dépistage précoce des maladies ou des malformations du foetus dans l'utérus de la mère.

Il y a 4 méthodes de DPN:

  1. L'échographie: C'est la technique de base. Elle permet de voir le foetus par image de synthèse.
  2. Le marqueur sérique: On dose le sang de la mère,on retrouve trois substances qui sont en quantité anormales en cas de trisomie 21.
  3. L'amniocentèse: C'est la recherche de cellules foetales dans le liquide amniotique en vue de déterminer le caryotype du foetus. C'est un examen extrêmement précis, mais qui provoque un très grand nombre de fausses couches. Dans plus d' 1% des cas il est même mortel!
  4. La choriocentèse: C'est un prélèvement par voie vaginale d'un petit morceau du placenta, en vue de déterminer le caryotype du foetus.

Revenons à la réalité!

Le diagnostic prénatal s'inscrit dans la logique de la surveillance souhaitable des grossesses, mais aujourd'hui il va au delà de la politique de santé publique, à savoir la santé de la mère et de l'enfant.

La tendance actuelle des parents est d'exiger la qualité, ce qui conduit à demander des avortements pour des affections de moins en moins graves. Du coté des médecins se glisse la crainte de passer à coté d'une anomalie qu'on lui reprochera de ne pas avoir détecté.

A l'heure actuelle le DPN sert plus à choisir sont enfant, voir à l'éliminer s'il n'est pas conforme au souhait des parents plutôt que de le soigner. Le DPN est une bonne méthode si elle sert à dépister des maladies qu'on peut soigner ou aider les parents à s'organiser pour accueillir un enfant malade. Mais elle est redoutable si on l'utilise pour sélectionner les foetus avant la naissance. Dans ce cas on peut parler d'eugénisme (c'est une théorie visant à l'amélioration de l'espèce humaine).

En effet, la tentation et le fait d'éliminer une catégorie de sujet en le planifiant ou en le laissant à l'appréciation des particuliers souvent conditionnés, ne peuvent être répandus, ou alors cela reviendrait à accepter des méthodes légèrement variantes de ce qui a terni la mémoire du 20° siècle.

En France, tout est organisé pour parvenir à un dépistage de masse, notamment des enfants trisomiques 21, ainsi progressivement la médecine va éliminer une population en raison de son patrimoine génétique. Mais on ne soulage pas la peine d'un être humain en supprimant un autre être humain. Il faut supprimer la maladie pas le malade. Notre société devient de plus en plus intolérante face au handicap et le mythe de l'enfant parfait avance...

Réflexions.

Chaque personne doit être préparée à accueillir un enfant, même malade. L'annonce est plus dure pour ceux qui n'y on jamais songé. Et si vous attendiez un enfant handicapé?

Personne ne peut mesurer le degré de bonheur de quelqu'un. Les témoignages abondent de personnes atteintes d'un handicap qui ont exprimé leur bonheur de vivre. Avorterez vous par ce que votre enfant handicapé "ne serait pas" heureux?

Décider un avortement pour des raisons de maladie ou de handicap revient à juger la valeur de la vie. Juger un foetus parce qu'il est atteint de trisomie 21, revient à dire que sa vie est sans valeur. Êtes vous juge de la valeur d'une vie?

Je vous invite à réagir sur le forum.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site