Créer un site gratuitement Close

La religion dans la société: Dieu le sujet tabou

Qu'est ce que la religion?

C'est la croyance et les dogmes qui déterminent le rapport de l'homme à Dieu. L'adhésion à la religion se fait par l'acquisition de la foi, et de l'inspiration de la raison et du coeur. Elle produit dans son activité un sentiment religieux, de piété et de devoir à accomplir. Elle se célèbre par des pratiques et des rites en accord avec ses croyances spirituelles.

Que dit la loi?

La déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 article 10: Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que la manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi.

La loi du 9/12/1905 institue par la séparation des églises et de l'état le régime de laïcité de l'état. La république assure la liberté de conscience des citoyens et garantit le libre exercice des cultes.

Préambule de la Constitution de 1946 article 5: Nul ne peut être lésé dans son travail ou son emploi, en raison de ses origines, de ses opinions, ou de ses croyances.

Loi n°2004-228 du 15/03/2004: en application du principe de laïcité, le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges, lycées publics est interdit.

Revenons à la réalité!

Plutôt que de décrire la laïcité, qui reste un texte de loi dans l'esprit, il est plus intéressant de comprendre pourquoi certaines personnes sont croyantes, car cela encouragera la tolérance du choix de chacun par sa compréhension. Voici une série de voies qui expliquent le pourquoi de ce choix. Elles ont été écrites par Thomas d'Aquin dans son livre " La somme théologique". Il décrit en 5 points la compréhension de Dieu.

  1. Par le mouvement: les choses sont constamment en mouvement, or il est nécessaire qu'il y ait une cause motrice à tout mouvement. Afin de ne pas remonter d'une cause motrice à une autre, il faut reconnaître l'existence d'un premier moteur non mû: c'est Dieu.
  2. Par la causalité efficiente: nous observons un enchaînement de causes à effets dans la nature, or il est impossible de remonter de cause à cause à l'infini; il faut nécessairement une cause première: c'est Dieu.
  3. Par la contingence: il y a dans l'univers des choses nécessaires qui n'ont pas en elles mêmes le fondement de leur nécessité. Il faut dont un être par lui même nécessaire: c'est Dieu.
  4. Par les degrés des êtres: il y a des perfections dans les choses (bien, beau, amour...etc), mais à des degrés différents puisque dans la nature toutes les perfections sont limitées, or il faut nécessairement qu'il y ait un être qui possède ces perfections à un degré maximum: c'est Dieu.
  5. Par l'ordre du monde: on observe un ordre dans la nature (l'oeil est ordonné à la vue, le poumon à la respiration) or à tout ordre, il faut une intelligence qui la commande. Il faut nécessairement une intelligence ordinatrice: C'est Dieu.

Aujourd'hui, la religion fait peur. On imagine le fanatisme de toute part. Dans une société qui se veut libre et où on hésite pas à parler de sexe en public, prononcer le nom de Dieu provoque immédiatement un blocage. Pourtant, le principe de laïcité devrait encourager les particularités des individus et non sectariser les croyants comme des personnes rétrogrades ou fanatiques.

Pour certains, la religion est une fuite du réel, une expression de la peur, de l'ignorance, de privation de la liberté de penser et de la conscience. De part ses dogmes elle provoque l'intolérance, en pensant que son existence se résume à maintenir la discipline et le sens du bien et du mal dans la société. Mais ce mode de pensée est contraire à la laïcité de par ses jugements. Chacun est libre de choisir ce qui est bon pour lui.

Les médias caricaturent les religions et cela provoque un repli communautaire qui est le plus grand risque d'incompréhension et de conflit entre les individus. Réduire une personne à une communauté serait le priver de sa liberté la plus élémentaire. Mais il en revient aux croyants de respecter la laïcité des individus en ne cherchant pas à imposer ses rites et ses cultes à la société.

Les religions devraient être perçues comme un atout pour la société, car elle contribue positivement aux grands débats de société et ont un rôle positif pour la famille, l'éducation et la solidarité. C'est oublié que la religion consiste en une vie morale pour chaque homme, à développer au plus haut point ses capacités et ses possibilités naturelles sous la conduite de la raison, et de s'ouvrir aux autres et à la vie.

Réflexions.

Dans la société occidentale actuelle, Dieu n'est plus là par besoin mais par désir.

Aucune société dans l'histoire de l'humanité n'a existé ou n'existe sans religion et sans rite.

Lorsque la science, la politique ou toute autre matière est organisée avec des règles fixes et universelles, elle devient une religion par le système de dogmes qu'elle érige.

Tout le monde porte des signes religieux sans s'en rendre compte. Les codes ont simplement changé. On le constate avec la religion du foot, le culte de l'esthétique, le sacre des médecins et le retour de dame nature.

Je vous invite à prendre position sur le forum.

14 votes. Moyenne 3.57 sur 5.

Commentaires (1)

1. betonboxing 20/08/2012

www.etrehumain.e-monsite.com est mon site n°1 maintenant !

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site