Euthanasie ou hâter la mort

Qu'est ce que l'euthanasie?

L'euthanasie est l'acte par lequel on provoque volontairement la mort d'une personne pour abréger ses souffrances.
Il arrive qu'une personne juge sa vie insupportable et qu'elle demande à mourir. Parfois, c'est la famille ou l'entourage du patient qui demande de mettre fin à ses jours.

L'euthanasie est une action ou une omission dont l'intention première est la mort du patient.
Exemple: injecter un produit létal ou arrêter les soins élémentaires (alimentation, hydratation ...).

 

L'acharnement thérapeutique.

L'acharnement thérapeutique c'est poursuivre un traitement lourd qui devient disproportionné par rapport au bien qu'en retire le patient.

Les médecins doivent arrêter l'obstination déraisonnable. Par exemple, un traitement qui a fait la preuve de son inefficacité ou d'avoir pour unique but de prolonger artificiellement la vie du patient.
En revanche, ils ne doivent pas abandonner les soins au malade qui assurent le maintien de ses besoins élémentaires (toilette, alimentation, hydratation, confort général et communication ...).

 

Les soins palliatifs.

On appelle soins palliatifs ceux qui ne visent pas à guérir mais à assister le patient dans la dernière phase de sa vie. Ils comportent les traitements pour apaiser la souffrance et réduire l'angoisse. Ils assurent aussi un accompagnement psychologique.
Leur but est d'offrir les meilleures chances de survie à la personne, et de l'accompagner jusqu'à la mort et en l'entourant de toutes les attentions dû à un être humain. L'accompagnement des personnes en fin de vie est le véritable enjeu.

 

Revenons à la réalité!


L'euthanasie n'est pas la seul solution pour ne pas subir des souffrances intolérables. La médecine dispose de soins anti-douleurs de plus en plus adaptés.
Chaque patient a le droit d'en disposer pour être soulages convenablement.
L'euthanasie est une mort brutale, par empoisonnement, parfois très pénible. Sa violence prive une personne et ses proches de vivre les moments essentiels qui précède la mort naturelle.
L'euthanasie ne peut être la solution au désespoir.
Ce sont les pressions culturelles, économiques qui poussent à l'euthanasie. "Quelle est la liberté réelle de celui qui se sent de trop"?
A partir du moment ou l'on ouvre la porte à l'euthanasie, elle s'impose comme solution de facilité, moins coûteuse et plus rapide.

 

Réflexions.

Ne plus "vivre" sa mort, ne pas la regarder en face, se laisser surprendre par elle, est une opinion répandue.
Aujourd'hui, l'idée de la mort est rejetée, elle est considérée comme un échec.
Pourtant, les soins palliatifs on montré combien regarder la mort en face et s'y préparer était libérateur.

Que sait-on de l'état d'inconscience?
Il arrive que des personnes revenu d'un coma racontent qu'elles entendaient et comprenaient ce qui était dit autour d'elles.
Que savons nous de la vie intérieure d'une personne apparemment inconsciente mais dont les fonctions vitales marchent?

Que savons nous des derniers moments de la vie?
Et s'ils étaient les moments les plus important de toute une vie?
Et si, au fond, la question était "A quoi ça sert de vivre?"
Que savons nous de notre propre utilité?

Vous pouvez participer en commentant sur le forum.

Pour aller plus loin:

www.sosfindevie.org (Soutien et aide personnalisés).
www.adv.org (Alliance pour les Droits de la Vie).

3 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site