Pas vraiment d'accord sur certains points

Auteur  
# 30/01/2011 à 23:15 cathy (site web)
Bonjour,
Je viens de lire votre article sur le suicide. Je ne suis pas d'accord avec vous quand vous dites que c'est un "acte inhumain qui ne soulagera pas la personne". Cet acte est on ne peut plus "humain", seulement c'est un geste auto-destructeur et on ne le fait pas par plaisir. Ensuite, si on passe à l'acte, c'est justement parce qu'on a l'impression d'être dans une impasse, de ne pas avoir d'autres moyens de se sentir mieux (que cela soit accompagné de dépression ou pas). La mort est donc vue ici comme le dernier recours pour quitter la souffrance, ce qui permettrait donc de "se soulager" de ses douleurs, car médicalement, la mort c'est la fin des fonctions cognitives, et donc, il n'est plus possible de ressentir ou de penser à quoique ce soit. Vu ainsi, l'auto-destruction est un moyen de s'échapper, et donc, de "se soulager". Après, si on croit en la réincarnation par ex, c'est clair que c'est autre chose. Là, dans notre vie future, ca serait la cata puisqu'on aurait abrégé notre précédente vie bien avant l'heure. Ou si on est très croyant, le suicide est un péché.
Par contre, effectivement, les rescapés du suicide après thérapie et avec l'aide du temps, sont reconnaissants d'être encore en vie, mais il faut pour cela, aller mieux dans sa tête d'abord. Sinon, on ne peut pas trouver du plaisir à vivre tant qu'on n'a pas réglé ses problèmes.
C'est difficile pour la plupart des gens qui ne sont pas passés par là de comprendre, et il est facile de juger les dépressifs-suicidaires comme des lâches alors qu'il ne s'agit pas de cela. C'est bien plus complexe.
Dernier point: bien sûr, l'entourage d'une personne qui s'est donnée la mort souffre. Ca peut sembler être un acte égoïste, mais il faut se rappeler que la personne qui en a le plus souffert est d'abord celle qui a commis cet acte lorsqu'elle était encore en vie.
Le suicide est donc considéré comme un moyen d'en finir avec la souffrance.
# 31/01/2011 à 17:19 Admin David
Merci Cathy de votre participation.

Pour commencer j'aimerais éclaircir un point:
Je vous rejoins complètement lorsque vous dites qu'il ne faut pas juger les personnes qui se trouvent dans cette situation ce n'est ni un acte de lâcheté ni de faiblesse.

Mon opinion est que le suicide est la conséquence d'un trouble psychique et/ou émotionnel provoqué par de très nombreuses causes.
Chaque cas est un cas unique et particulier.

Voici pourquoi je pense que le suicide est un acte inhumain qui ne soulage pas de la souffrance.

1) Comment apprécier le caractère "insupportable" d'un mal en sachant que la souffrance psychique provoque des opinions contradictoires.
Les psychologues, les différentes études sur les réactions montrent des variations très grandes. De la joie extrême jusqu'aux pensées suicidaires.

2) Le meurtre est interdit par la loi du fait qu'il est considéré comme "inhumain" avec des conséquences diverses et graves. Cela va de même pour celui qui souhaite se supprimer.

3) Tout suicide est un drame personnel et un échec pour celui qui l'accomplit. c'est un échec aussi pour l'entourage.

4) Il n'y a pas de conception"d'une vie bonne" chaque vie est différente et chacun a une manière de la vivre différente, aucune vie ne peut être comparée à une autre.
L'idée du bonheur et du bien être est différente entre chaque individu.

5) Quelle liberté y à t'il a vouloir se suicider ?
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site