La nature de métamatire et la libérration anticipée

Auteur  
# 26/07/2010 à 11:16 Claude De Bortoli
Bonjour,



Le propre d'un humain est de vivre.

Pour vivre, il faut naître.

Pour naître, nous devons passer par l'étape gestation.

Avant la naissance, ce n'est pas encore un humain. C'est un foetus. Après la mort, ce n'est plus un humain. C'est un cadavre.

Si l'étape gestation est interrompue, si la naissance n'a pas eu lieu, il n'y a pas d'humain. Il n'y a pas mort d'humain. Il n'y a pas naissance d'un esprit.



La nature de matière se protège contre la non conformité par la souffrance et la mort. Pas de souffrance morale pour une libération anticipée. Elle n'est donc pas contre nature matérielle.



Le foetus d'humain n'a pas encore l'appellation humain. Pour avoir cette appellation, il doit passer par l'étape naissance.

Le foetus fait parti du corps de la mère au même titre qu'un membre ou un organe. Elle en dispose à sa guise en fonction de ses envies et de ses dispositions à condition qu'une libération anticipée ne provoque pas une naissance suivie d'une mort des plus innocente.

S'il y a naissance, il y a vie, il y a humain.

S'il n'y a pas naissance, il n'y a pas vie. Il y a gestation. Il y a foetus.

Un humain est un être vivant parce qu'il est né.

Un foetus n'est pas un être vivant parce qu'il n'est pas né. C'est un organe faisant partie intégrante de la mère. Un organe éphémère avec un ADN différent. Elle en dispose à sa guise selon ses instincts et ses dispositions.

Un foetus ne peut pas mourir parce qu'il n'est pas né.

Une libération anticipée n'est pas un infanticide. C'est une extraction. A condition que celle ci ne provoque pas une naissance humaine suivie de la mort d'un humain des plus innocent.

Au premier cri, au premier souffle, il y a naissance, il y a humain.



Une libération anticipée, à condition qu'il n'y ai pas naissance, n'a pas de répercussion dans la nature de métamatière.



Le foétus n'est pas un organe "normal" faisant partie depuis toujours du corps de la mère. C'est un organe éphémère. Un organe à part. Il est issu de la fécondation. Il est donc toléré par le corps de la mère moyennent des désagréments. Ce n'est pas une greffe. Il n'y a pas rejet. Les nausées sont une "douceur" par rapport aux effets d'un rejet. Le foétus s'accroche comme un organe. Il se génère à ses dépends puis se libère pour devenir un être humain. La venue de l'organe éphémère perturbe le corps de la mère.
# 26/07/2010 à 16:48 Admin David
Je vous remercie de votre participation mais plusieurs points de vos affirmations m'interpellent.

Vous dites que le propre d'un humain est de vivre et pour vivre il faut naitre. Donc, pour vous, une femme qui perd son foetus à 9 mois in utero n'a pas perdu son bébé car il n'était pas, selon vous, encore humain?
Alors pourquoi ce foetus sera t'il inscrit sur l'état civil et sur le livret de famille de ses parents?

Sur quoi vous basez vous pour dire qu'un foetus devient humain à un moment donné plutôt qu'à un autre?

Si le foetus, selon vous, n'a pas d'esprit, et donc n'est pas encore humain, comment expliquez vous que lors d'échographies, on peut observer un foetus rire, pleurer...?

Lors d'un avortement par curetage, on observe le foetus fuir et se débattre face aux outils chirurgicaux. Comment expliquer cela s'il n'y a pas d'esprit?

Une femme enceinte porte bien un foetus humain de l'espèce humaine.L'Homme ne porte que sa propre espèce.
C'est jouer sur les mots que de dire "homme en devenir, foetus...etc"

# 28/07/2010 à 09:14 Claude De Bortoli
Donc, pour vous, une femme qui perd son foetus à 9 mois in utero n'a pas perdu son bébé car il n'était pas, selon vous, encore humain?
Oui. Elle a perdu son foetus pas son bébé.

Alors pourquoi ce foetus sera t'il inscrit sur l'état civil et sur le livret de famille de ses parents?
La société évolue.

Sur quoi vous basez vous pour dire qu'un foetus devient humain à un moment donné plutôt qu'à un autre?
Sur la logique.


La logique veut donc qu'avant la naissance il y a gestation. Il y a organe éphémère. La vie, c'est après la naissance. Pas de compromission avec la logique.



La phase gestation humaine commence à la fécondation et finit à la naissance.
La phase vie humaine commence à la naissance et finit à la mort.
La phase cadavre humain se situe après la mort

Si le foetus, selon vous, n'a pas d'esprit, et donc n'est pas encore humain, comment expliquez vous que lors d'échographies, on peut observer un foetus rire, pleurer...?
Il se prépare à devenir un être humain.

Lors d'un avortement par curetage, on observe le foetus fuir et se débattre face aux outils chirurgicaux. Comment expliquer cela s'il n'y a pas d'esprit?
Au premier signe de vie d'un être humain. A son premier cri, à son premier souffle, la nature de métamatière implante un embryon d'esprit dans ce corps humain tout neuf. Tuer ce nouvel humain est une atteinte à la nature de métamatière.

# 28/07/2010 à 14:17 Admin David
Oui une femme qui perd son foetus à 9 mois in utero perd bien un foetus. Mais quelle valeur a t'il selon vous?


Si l'on inscrit sur l'état civil un foetus, c'est bien que l'on reconnait qu'un individu est décédé?

Selon votre logique:

Quelle valeur a la "phase gestation"?

Qu'est ce que "la phase cadavre humain..."?

Vous dites:

"A son premier cri, à son premier souffle, la nature de métamatière implante un embryon d'esprit dans ce corps humain tout neuf."

Alors là expliquez moi ce que vous voulez dire.

Mais qu'est ce que vous appelez "la nature de métamatière" ???????
# 29/07/2010 à 07:34 Claude De Bortoli
Oui une femme qui perd son foetus à 9 mois in utero perd bien un foetus. Mais quelle valeur a t'il selon vous?

La même valeur qu'un organe.

Si l'on inscrit sur l'état civil un foetus, c'est bien que l'on reconnait qu'un individu est décédé?

Non au niveau de la logique.

Quelle valeur a la "phase gestation"?

C'est la phase indispensable à la production d'une vie.

Qu'est ce que "la phase cadavre humain..."?

Après la mort, ce n'est plus la vie. C'est la phase cadavre humain.

"A son premier cri, à son premier souffle, la nature de métamatière implante un embryon d'esprit dans ce corps humain tout neuf."

Alors là expliquez moi ce que vous voulez dire.

L'espèce esprit est la symétrie de l'espèce humaine dans la nature de métamatière.

L'espèce humaine est le summum des êtres matérielles.
L'espèce esprit est le summum des êtres métamatériels.

L'espèce humaine est située à l'interface des univers coté matériel.
L'espèce esprit est située à l'interface des univers coté métamatériel.

L'espèce humaine est la seule espèce matérielle a posséder deux énergies : l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence métamatérielle.
L'espèce esprit est la seule espèce métamatérielle a posséder deux énergies : l'intelligence commune aux êtres métamatériels et l'instinct matériel.

Les humains et les esprits ont tous deux deux énergies l'instinct et l'intelligence alors que les autres êtres vivants en ont qu'une soit l'instinct s'ils vivent dans la nature de matière soit l'intelligence s'ils vivent dans la nature de métamatière.

Humains et esprits ont une communauté de sort. Ils sont compatibles. Ils sont programmés pour vivre en symbiose. Leur union et la seule liaison de la super symbiose des univers matériel et métamatériel

Pour quelle raison le monde métamatérel intéresse t-il les humains eux vivant dans le monde de matière ?

Parce qu'ils se verront vivre dans la nature de métamatière après la mort de leur corps de matière pour l'éternité ! Leur avenir métamatériel se prépare dans leur vie matérielle. Au cour de leur vie de tous les jours, ils se forgent naturellement, sans qu'ils s'en rendent compte, un patrimoine métamatériel qu'ils utiliseront dans la nature de métamatière après le mort de leur corps de matière. C'est naturel. C'est automatique. C'est obligatoire. La vie de chaque humain produit des particules de métamatière qui s'assemblent en un ensemble cohérent : un esprit.

La mort du corps humain gestateur correspond à la naissance de l'esprit dans la nature de métamatière. L'humain gestateur, après la mort de son corps de matière, se verra vivre dans la vie de l'esprit issu de sa propre vie et cela pour l'éternité. Mieux vaut pour l'humain gestateur que son esprit soit viable de suite sinon ! Les extrêmes s'élargissent considérablement dans la nature de métamatière pour un fonctionnement normal de son environnement.


Mais qu'est ce que vous appelez "la nature de métamatière" ???????

Deux univers adjacents et seulement deux. Pas un de plus :
- un univers fait matière, celui dans lequel nous vivons notre vie de tous les jours,
- un univers fait de métamatière, celui dans lequel nous nous voyons vivre dans nos rêves et dans lequel nous nous verrons vivre après la mort de notre corps de matière pour l'éternité.



Les univers ne sont pas parallèles. Ils sont adjacents. Ils vivent en symbiose. Ils sont reliés par un seul et unique point. L'espèce humaine se situe sur ce point coté matériel.



Un autre univers fait de matière ?
Non ! L'univers de matière rassemble toute la matière découverte et à découvrir.



Un autre univers fait de métamatière ?
Non ! L'univers de métamatière rassemble toute la métamatière découverte et à découvrir.



Un univers fait d'un mélange de matière et de métamatière ?
Impossible ! La matière et la métamatière ne se mélangent pas.
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×